Comment conserver la couleur des cheveux plus longtemps ?

Si les femmes pouvaient disposer de la formule parfaite pour conserver leur couleur de cheveux pendant la durée idéale, le créateur de cette formule serait millionnaire. Teindre ses cheveux est une bonne idée, car vous pouvez changer votre apparence plus rapidement. Mais nous savons que lorsque nous changeons la couleur de nos cheveux, nous devenons esclaves de la peinture et il est nécessaire de faire un entretien constant. Mais il existe de nombreuses astuces pour conserver la couleur des fils plus longtemps.

Voici les meilleures astuces pour garder la couleur de vos cheveux toujours vivante.

Hydratez-vous après avoir teint vos cheveux

L’hydratation est très importante. La plupart des teintures sont déjà livrées avec un petit kit d’hydratation de la marque. Veillez à l’utiliser, car c’est cette crème qui aidera votre couleur à se fixer plus profondément dans les fils.

Effectuer la maintenance hebdomadaire

Ceux qui colorent fréquemment leurs cheveux doivent faire un entretien hebdomadaire. Les mèches s’usent avec le processus chimique de la peinture et il en résulte des cheveux plus secs. Il ne sert à rien de se teindre les cheveux et de les laisser secs, l’idéal est d’aller dans un salon et de faire une reconstruction capillaire ou une chirurgie plastique des cheveux.

Ne vous lavez pas la tête avec de l’eau chaude

De nombreuses femmes font l’erreur de se laver la tête à l’eau chaude. Si vous avez cette habitude, arrêtez-la maintenant. La vapeur et l’eau chaude endommagent la tige du cheveu et accélèrent la perte de couleur. Et cela se produit parce que la chaleur dilate et fait gonfler la fibre capillaire et ouvre ainsi les cuticules. L’idéal est de se laver les cheveux rapidement, de mettre une crème de soin rapide et d’utiliser un bonnet, de continuer la douche et à la fin de celle-ci de rincer les cheveux à l’eau froide ou tiède, ne jamais utiliser d’eau chaude.

Ne pas abuser du shampooing

Saviez-vous que l’utilisation excessive de shampooing peut assécher encore plus vos cheveux ? N’en faites pas trop avec la quantité de produit. Si vous avez les cheveux longs l’idéal est de mettre deux portions de la taille d’une pièce d’un réal. Cette quantité est suffisante pour laisser vos cheveux propres.

Utilisez un protecteur capillaire

Malheureusement, de nombreuses femmes n’ont pas l’habitude d’utiliser de la crème solaire sur leurs cheveux. Sachez que les cheveux, tout comme la peau, ont besoin d’être protégés contre les rayons du soleil. De cette façon, vous contribuez à la santé des cheveux et vous évitez qu’ils ne se décolorent et ne se dessèchent.

Eviter d’utiliser des colorants

De nombreuses femmes aiment faire des transformations radicales, et beaucoup de ces transformations nécessitent l’utilisation d’eau de Javel. Ce n’est pas une nouvelle qu’il fait exploser des cheveux, car il s’agit d’un impact chimique majeur sur les fils. Parfois, il n’y a pas d’autre solution et vous devez l’utiliser. Un bon exemple est celui d’une femme qui a les cheveux foncés, de couleur noire, par exemple, et qui veut devenir blonde. Dans ce cas, la solution consiste à recourir à la décoloration. Le plus recommandé est d’utiliser le kit SOS qui protège les cheveux de cette usure.

Investir dans un chapeau

L’un des moyens les plus simples de protéger sa coloration contre les éléments est de porter un chapeau. Le soleil peut faire des ravages sur les cheveux colorés, surtout pendant l’été, car les rayons UV nocifs dessèchent et décolorent les cheveux. Les blondes ont particulièrement du mal à prévenir le jaunissement des cheveux en période estivale. Le port d’un chapeau peut donc faire toute la différence si vous cherchez à conserver une chevelure de lin. La prochaine fois que vous irez à la plage (ou que vous sortirez en ville), glissez un chapeau à large rebord dans votre sac en vue de votre prochain bain de soleil. Vos cheveux et votre coloration vous en seront reconnaissants.

Opter pour des soins pour cheveux colorés

Une fois que l’on a réalisé une couleur de cheveux, il est essentiel d’utiliser uniquement des shampoings et des soins spécialement conçus pour les cheveux colorés. Ceux-ci ne contiennent pas de sulfates, ces agents qui ont pour effet d’effacer la couleur tout en desséchant les cheveux. On veille également à réaliser des masques et des après-shampoings au moins une fois par semaine, et à finir son rinçage avec un jet d’eau fraîche pour donner à sa chevelure plus d’éclat.

On rebooste sa couleur de cheveux avec des soins repigmentants

Entre deux passages chez le coiffeur, ou entre deux colorations maison, on peut aussi redonner de l’éclat à sa couleur de cheveux grâce aux soins repigmentants. Ces soins s’appliquent comme des après-shampoings, et permettent d’apporter de nouveaux pigments à ses cheveux. C’est le secret d’un blond lumineux ou d’un roux flamboyant ! Et vous pouvez patienter encore un peu avant de faire une nouvelle coloration.

Miser sur la nutrition pour faire durer sa coloration

Les cheveux colorés ou méchés sont sensibilisés. En effet les produits colorants ont une action asséchante. Alors pour faire durer sa coloration, on fonce sur les soins nourrissants ! Appliquez des masques régénérants qui viendront hydrater et nourrir vos cheveux en profondeur. Ainsi, plus la fibre sera réparée plus la couleur sera ravivée. Les soins nourrissants auront également une action lissante sur la fibre capillaire, et les pigments s’échapperont moins.

Comment préparer ses cheveux à une coloration végétale ?

Dans le cas où vous n’avez jamais fait de coloration permanente chimique.

Votre préparation sera très simple. Commencez par regarder la composition de vos soins capillaires : spray, lotion, après shampoing, shampoing, masque, si ils ne sont pas certifiés biologiques et que vous les trouvez efficaces, c’est qu’ils contiennent surement des silicones, des paraffines, des ammoniums quaternaires et autres dérivés sulfatés.

Ces ingrédients outres qu’ils sont polluant, s’accrochent à vos cheveux. Ces agents occlusifs facilitent le coiffage et protègent de l’humidité mais en contrepartie, à long terme,  ils étouffent et ternissent les cheveux.

Malheureusement ces petites bêtes sont tenaces, par exemple sans soins détox, les silicones mettent un mois à disparaitre.

Donc en gros tout ce qui n’est pas certifiés biologiques, on jette ou on n’utilise pas. Et pendant ce temps (une semaine), on applique deux masques à base d’argile qui vont absorber les résidus de produits chimiques et tout embarquer dans les eaux usées. Voilà vous êtes opérationnelles.

Dans le cas où vous avez fait des colorations permanentes chimiques

Si ce n’est pas fait, lire les deux lignes précédentes. Après l’utilisation de produits capillaires chimiques (teintures, décolorations, mèches claires ou balayages, permanentes et défrisages) il faut impérativement attendre 3 à 5 semaines avant de passer au soin colorant végétal ou naturel pour diminuer le risque d’une réaction indésirable, rendre les cheveux sains et aptes à recevoir la coloration végétale.

Pendant cette période de jachère capillaire, faites, toutes les semaines, un à deux masques à base d’argile qui vont absorber les résidus de produits chimiques. Pour cela on applique un masque de rhassoul (gel) ou d’argile, qu’on laisse poser pendant 20 minutes. Le masque sera ensuite enlevé avec un shampooing. Attention : une seule application est largement insuffisante.

Bien sûr, on ne gâche pas tout en utilisant des produits non bio, même le “naturel” est souvent du greenwashing ou de la poudre aux yeux, si vous voulez.

Une fois cette période de détoxication des cheveux et du cuir chevelu, vous êtes prête pour passer à la coloration végétale dans de bonnes conditions.

Utiliser régulièrement des après-shampooings et masques hydratants vous aidera donc à préserver votre coloration et à garder des cheveux en bonne santé !

Comment choisir sa coloration végétale ?

Les colorations végétales existent sous deux formes : en poudres et en crème. La forme la plus classique et la plus répandu est la poudre.

Les crèmes colorantes végétales

Les crèmes colorantes végétales sont des préparations prêtes à l’emploi, plus facile à utiliser pour une novice ou des utilisations partielles (colorer uniquement les racines visibles des tempes ou sur une raie). Les crèmes ont une application facilitée par la texture gel fin (non-gras).

Les crèmes colorantes donnent plus de brillance aux cheveux, mais apportent moins de volume que les poudres. Il est parfaitement possible de mélanger les poudres et les crèmes colorantes. Ainsi on associe les avantages des poudres (volume, tons moins cuivrés) avec ceux des crèmes (brillance, couverture). Préparer d’abord la poudre dans les proportions habituelles (300 ml d’eau pour 100g de poudre) et ensuite incorporer dans la préparation obtenue la crème colorante.

Les crèmes colorantes offrent une moins bonne couverture notamment des cheveux blancs.

Les poudres colorantes végétales

À l’origine, les colorations végétales sont des feuilles, des racines, des écorces, des baies, des fruits, des graines ou encore de la sève, finement broyés et mélanger afin d’obtenir la coloration souhaitée. La qualité de la plante, de sa préparation ou de son broyage sont importante. Les poudres sont souvent de couleurs vertes même si elles donnent des couleurs différentes. Lumière, volume, une couleur naturelle et chaude, sont les caractéristiques des colorations poudres. Ce sont les plus économiques, les plus facilement mélangeables et celles qui offrent la meilleure couvrance.

Résultat : une couleur plus intense, plus lumineuse. Plus de volume et de ressort avec les poudres, des reflets plus intenses avec les crèmes !

Comment choisir sa couleur ?

Les colorations biologiques ne permettent pas toutes les fantaisies, elles ont les limites du naturel. Il est impossible de beaucoup éclaircir ses cheveux. On peut grâce à des soins à base d’argile, légèrement éclaircir des mèches, mais ne comptez pas passer de brune à blonde !

Pour choisir une couleur, il faut se reporter aux nuanciers des marques qui donnent une très bonne indication de ce que vous pouvez faire en fonction de votre couleur naturelle. Garder à l’esprit que les colorations bio forment une gaine autour des cheveux, superposant la coloration à votre couleur naturelle pour créer une couleur unique.

De fait, il sera toujours plus simple de conserver la même teinte à deux ou trois tons près.

Comment choisir sa coloration lorsque l’on a beaucoup de cheveux blancs ?

Les cheveux blancs posent deux problèmes aux colorations végétales. Tout d’abord, leurs dépigmentations offrent un support différent des autres cheveux, donc par superposition, une couleur finale différente. Deuxièmement, les colorations accrochent moins bien sur ces cheveux et ils demandent souvent une pré-coloration au henné. Au final, ils auront souvent tendance à tirer vers le cuivre car le henné s’estompera moins vite que la couleur posée par-dessus.

Le conseil est de choisir des colorations peu marqués (comme noir par exemple) avec des nuances et des reflets, cela sera plus facile à entretenir.